70 millions de dollars destinés à la lutte contre les inégalités en Guinée

Via un communiqué publié le 1er juin 2020, la Banque mondiale a annoncé accorder un prêt de 70 millions de dollars US à l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale (ANIES) de Guinée. Un montant qui permettra à l’Agence d’adapter son dispositif à la situation actuelle, et poursuivre ses actions de lutte contre la pauvreté et la marginalisations sociale. Lancée en janvier 2019, l’ANIES est une particularité en Afrique car une des rares institutions créées pour travailler spécifiquement à l’inclusion économique, sociale et financière des populations.

Selon le communiqué, « 25 millions de ces fonds seront affectés aux transferts monétaires que l’ANIES lance à la fin de ce mois de juin 2020 au bénéfice de 240 000 ménages vulnérables, soit 1,6 million de guinéens, à raison de 25 dollars par mois et par ménage. Le reste de l’enveloppe soit 45 millions de dollars permettra à l’ANIES de déployer ses politiques d’inclusion économique, sociale et financière pour la période 2021 à 2024. »

Le chef du gouvernement guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, a salué la décision de la Banque Mondiale et a insité sur le rôle de l’ANIES : « Au nom du Président de la République Alpha Condé, j’avais déclaré, dans mon discours de politique générale, il y a deux ans, que le partage de la prospérité serait la clé de voûte de la politique économique de mon Gouvernement. L’ANIES est la matérialisation de cet engagement et l’apport de la Banque Mondiale est une étape importante. Nous poursuivons nos efforts et disons au peuple de Guinée qu’il peut compter sur la politique sociale du Président Alpha Condé. La prospérité économique doit être effectivement partagée. »