Abdourahamane Diallo mixe mode et Histoire

  • Le concours de jeunes entrepreneurs de la 1ère édition du SADEN, en 2019, a élu Abdourahamane Diallo, 26 ans, gagnant de la catégorie « Culture et Tourisme ».
  • Le secret de cette réussite ? Marier tradition et innovation dans le textile guinéen.
  • Né à Conakry, Abdourahamane y passe son brevet avant de poursuivre ses études en Angleterre, où il décroche une licence en arts appliqués. Ce diplôme en poche et quelques expériences professionnelles dans les domaines du design et de l’informatique en plus, il rentre en Guinée en 2018 et crée le Studio 101, spécialisé dans le conseil artistique aux entreprises.
  •  
  • C’est à partir du Studio 101 que Abdourahamane va développer sa marque Cowry Wear. Elle s’inspire directement de la culture guinéennes, jusqu’au nom, puisque le cauri (“Cowry”) est un coquillage qui était fixé sur les tenues utilisées pour les cérémonies traditionnelles. D’une façon plus large, le concept de la marque consiste à transposer des œuvres d’arts traditionnelles sur des tenues modernes : une manière de faire la promotion des cultures africaines, grâce à l’utilisation de l‘art et des symboles représentatifs de ces cultures. Ce projet lui vaut finalement le premier prix du concours du SADEN en catégorie « Culture et Tourisme », récompensant un sens de l’innovation brillamment mis au service du rayonnement de l’art et de la culture en Guinée.
  •  
  • Grâce aux nouvelles technologies de design, Abdourahamane Diallo arrive à créer de modèles toujours plus diversifiés et le site de Cowry Wear a mis en vente ses premières productions. Surfant sur sa lancée, Cowry Wear est sûrement le successeur d’une longue lignée de réussites dans la mode africaine.