Signature d’une convention France-Guinée pour l’éducation en Guinée

Trois ministres guinéens – Ismaël Dioubaté, ministre du Budget, Mory Sangaré, ministre de l’Education et de l’Alphabétisation, Lansana Komara, ministre du Travail, de l’Emploi, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle et Kader Yacine Barry, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique – étaient présents pour signer plusieurs conventions liant la Guinée et la France, représentée par son ambassadeur en Guinée, Jean-Marc Grosgurin, et le directeur de l’antenne locale de l’Agence française de Développement, Olivier Pannetier. Les accords portent sur 20 millions de subventions à des projets favorisant l’éducation dans le pays.

Selon un communiqué commun émanant des différentes parties, ces conventions  contribueront à « améliorer la réussite des jeunes guinéens dans leurs apprentissages et leurs formations à travers entre autres la construction d’écoles dans les zones les moins desservies, la réforme des curricula et manuels scolaires, la formation de proximité des enseignants, l’éducation des filles et des femmes, l’élargissement du cycle de l’éducation de base de 6 à 10 ans et l’appui aux filières techniques et scientifiques ».

7,5 millions d’euros seront également déployés pour venir soutenir la planification et le suivi de ces différents projets.