Yebhe Mamadou Bah fait bouger l’énergie guinéenne

  • Selon l’Organisation Internationale de la Francophonie, c’est un des jeunes « qui fait le plus bouger l’Afrique francophone ». Surfant sur la vague des énergies renouvelables moderne, qui se développent partout sur le continent africain, Yee Mamadou Bah a fondé EOL-Guinée, une entreprise développant et commercialisant des mini-éoliennes à base de matériaux locaux. Une initiative développant un accès alternatif et propre à l’électricité pour tous les guinéens.
  • Constitué en grande partie de bois, et actionné à l’aide d’aimants et de fils conducteurs, ce nouveau type d’éoliennes ne nécessite que peu d’entretiens et comporte des matériaux courants : une méthode nettement plus adaptée aux réalités du continent africains que des grands modèles coûteux et peu rentables sur le terrain. “Nos éoliennes sont simples, mais très robustes. Ce sont des éoliennes qui peuvent pratiquement fonctionner sans entretien. Les pales que nous concevons avec du bois peuvent tourner pendant cinq ans et doivent être changées par la suite », présentait l’entrepreneur dans une interview diffusée par la radio-télévision guinéenne.
  • Cet appareil, qui peut avoir une utilisation domestique aussi bien qu’industrielle, a déjà franchi les frontières de la Guinée et plusieurs exemplaires ont été vendus au Cameroun ou au Togo. Eol-Guinée à même ouvert un service de location pour les hôpitaux : une contribution à la société guinéenne qui ne pourra que s’enrichir au fil de la réussite de l’entrepreneur.
  • Eol Guinée : http://eolguinee.com/